Retourner au blogue

Le Carriere et le déverrouillage vertical

L’appareil de correction de Classe II de Carriere est un excellent appareil si nous avons comme objectif un traitement de compensation dento-alvéolaire. L’utilisation de cet appareil n’échappe cependant pas aux grands principes de base. Le Carriere nécessite un déverrouille vertical, habituellement obtenu par le placement d’un coquille d’ancrage à la mandibule qui a pour effet de libérer la verticale. Cette approche est assez standard quand le Carriere est utilisé en début de traitement. Mais qu’arrive-t-il si le Carriere est utilisé avec des boîtiers fixes mandibulaires et que la coquille n’est pas une option viable. Il faut alors penser à ourir la verticale temporairement avec des butées de façon à faciliter le glissement des dents. Les butées devront donc être lisses sans pour faciliter ce glissement. Sur la photo de cas en figure 1, on voit bien le blocage au niveau prémolaire qui aura pour effet de ralentir et même souvent de compromettre la correction (les élastiques de Classe II ne sont pas en bouche afin d bien démontrer le blocage potentiel entre les prémolaires).

 

Figure 1.