Retourner au blogue

Expansion palatine rapide chez l’enfant

Expansion palatine rapide chez l’enfant

 Dans le cas d’un maxillaire supérieur étroit avec ou sans occlusion croisée postérieure chez un enfant de moins de 12 ans, le clinicien a plusieurs options allant du développement transverse lent sur appareil amovible, un Quad helix ou autre. Il peut également considérer l’expansion palatine rapide (EPR) avec un appareil sur bagues comme Hyrax ou Haas. Toutefois quand le patient est jeune et que les molaires permanentes sont peu éruptées, donc courtes, empêchant l’insertion adéquate des bagues, le clinicien doit se tourner vers un appareil résino-lié.

 Mon dessin de choix en est un qui inclut des lignes-guide de transverse placées par le laboratoire à l’occlusal sur les cuspides palatines des postérieures et également des tubes molaires insérés en buccal dans l’acrylique au niveau mésial molaire (mésial molaire pour faciliter l’accès au tube); les tubes molaires doivent le plus possible parallèles à la ligne imaginaire reliant des cuspides palatines des postérieures. Toute EPR est suivi d’une période de rétention de 6 mois et c’est précisément durant cette période que les tubes molaires seront utiles. Les guides de transverse permettent un visualisation parfaite du degré de surcorrection en transverse. Quant aux tubes molaires, ils serviront à y insérer selon le cas un arc de style utilité ou droit (style Mulligan)  pour contrôler la position des incisives supérieures. Les incisives peuvent donc être alignées, intrudées, extrudées, protrudées ou même rétractées. Le clinicien obtient donc le meilleur des deux mondes i.e. un ancrage parfait de la section résino-liée et un contrôle des incisives en 3D durant la fenêtre temporelle des 6 mois de rétention.